Diplôme d'Ingénieur Cyberdéfense

  • Diplôme d'ingénieur
  • BAC +5
  • École d'Ingénieurs ENSIBS
  • Vannes
  • Ingénieur Cyberdéfense
  • Cyberdéfense

Présentation

Objectifs

Former des ingénieurs capables de cyberdéfendre les Opérateurs d'Importance Vitale français

Les entreprises ont un besoin croissant de professionnels capables de comprendre la menace et les modes opératoires des attaquants dans une approche système, de construire la sécurité des infrastructures, dans une approche globale, afin de mieux se protéger et gérer les crises cybernétiques.


La formation ingénieur en Cyberdéfense est proposée par l’alternance, en partenariat avec l’ITII Bretagne et le Pôle formation des Industries Technologiques (CFAI/AFPI).

Contexte de la Cyberdéfense

 

Enjeu de souveraineté nationale pour le numérique 
  • Perte de maitrise technologique de la France face aux USA et la Chine
  • Dépendance numérique de notre économie dans le cyberespace
  • Vulnérabilité de nos infrastructures vitales interconnectées à grande échelle

Enjeu de maitrise de la Cybercriminalité
  • Prolifération et complexification des attaques sur des cibles de plus en plus variées
  • Incidents de sécurité en très forte croissance

Soutien du gouvernement pour la formation
  • La France a indiqué dans le Livre Blanc de la défense et de la sécurité nationale de 2013 son intention de renforcer la formation
  • Feuille de route du gouvernement sur le numérique

 

Le patrimoine français à cyber défendre, c'est :
  • 218 Opérateurs d'Infrastructures Vitales (OIV)

 - 33 services de l’État : 15% (autorité gouvernementale et opérations militaires)
 - 185 opérateurs privés : 85% (opérateurs de santé, opérateur de transport, opérateur financiers, opérateur internet, chaine alimentaire, opérateur d'énergie, industrie, gestion de l'eau, spatial et recherche)

  • Environ 600 entreprises de services

 

Il faut assurer en permanence la sécurité des systèmes de nos OIV, c'est l'enjeu fondamental de la cyberdéfense

Savoir-faire et compétences

  • Analyser le risque cybernétique
  • Construire la sécurité dynamique des infrastructures dans une approche système
  • Gérer des crises cybernétiques
  • Manager des projets complexes de sécurité des systèmes

Contenu de la formation

Modalités de formation

  • Formation en alternance
  • Formation continue diplômante

Etablissement(s) partenaire(s)

Une formation construite avec 150 partenaires

Admission

Condition d'accès

Voie d'accès N°1

 

Voie d'accès principale

 

Formation initiale d'ingénieurs en 3 ans par alternance et par apprentissage

 

Pour intégrer la première année de l'école d'ingénieurs en formation initiale par alternance et par apprentissage, plusieurs solutions sont possibles :

  • Être titulaire d'un DUT principalement : Informatique, Réseaux et Télécommunication (RT), Génie Électrique et Informatique Industrielle (GEII)
  • Être titulaire d'une licence 3
  • Être titulaire d'un BTS Informatique et Réseaux (une prépa Adaptation Technique Supérieur (ATS) est conseillée
  • PEI ENSIBS
  • CPGE

 

Autres conditions requises

  • Être un étudiant âgé de moins de 26 ans
  • Obtenir un contrat d'apprentissage pour 3 ans 
  • Être intéressé par la complémentarité École et entreprise et motivé pour travailler dans une  entreprise (comme salarié avec le statut d'apprenti) pendant 3 ans

 

Vous percevrez un salaire pendant la formation en fonction de votre âge et de votre année de formation. Vous cotiserez pour votre retraite.


Il n'y a que 50 places pour cette voie d'accès

 

Pour candidater : saisissez votre candidature en ligne (de janvier à avril 2018)

 

Voie d'accès N°2

 

En formation continue ou poursuite d'étude

 

En formation d'ingénieurs en 2 ans par alternance en contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation en formation continue

 

Pour intégrer la deuxième année de l'école d'ingénieurs par alternance, vous devez être titulaire d'un diplôme Bac+4 dans le domaine informatique et réseaux (comme un Master 1) ou d'une année validée en école d'ingénieurs ou titre équivalent. 

 

Deux cas de contrats

  • Formation d'ingénieur en 2 ans par l'alternance en contrat de professionnalisation pour un professionnel en formation continue
  • Formation d'ingénieurs en 2 ans par l'alternance en contrat d'apprentissage pour la poursuite d'étude d'un étudiant

 

Autres conditions requises

  • Être intéressé par la complémentarité école et entreprise et motivé pour travailler dans une  entreprise, comme salarié, pendant 2 ans
  • Signer un contrat de 2 ans auprès d'une entreprise partenaire (contrat d'apprentissage pour les moins de 26 ans et contrat de professionnalisation pour les plus de 26 ans)

 

Voie d'accès N°3

 

En formation continue

 

Pour obtenir le diplôme d'ingénieur par la voir de la formation continue, le candidat doit se rapprocher du service de formation continue de l'Université de Bretagne Sud : formation.continue @ univ-ubs.fr

 

Il sera accompagné pour étudier son projet de validation de ce diplôme compte tenu :

  • de son expérience et de son diplôme
  • des modalités de validation : VAP, VAE, formation
  • des conditions financières : plan de formation, CIF...

 

VAP

Validation des Acquis Professionnels. La VAP permet d'accéder à des formations de l'enseignement supérieur, ou de faire acte de candidature à un concours, sans être titulaire des diplômes requis. Conditions exigées pour accéder au dispositif : avoir interrompu les études depuis au moins deux ans et être âgé de vingt ans minimum.

 

VAE

Validation des Acquis par l'Expérience : Toute personne, quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d'au moins trois ans d'expérience en rapport direct avec la certification visée, peut prétendre à la VAE.

 

Processus de sélection

Calendrier

Janvier à Mars 2018

Avril 2018

  • Retour du dossier complet (cachet de la poste faisant foi) à l'ENSIBS avant le 20 avril à l'adresse suivante : rue Yves Mainguy - BP 573 - 56017 Vannes Cedex

  • Commission Pédagogique le 27 avril : pré-sélection des dossiers de candidature

Mai 2018

  • Entretien de motivation par la Commission d'Admission les 17 et 18 mai, composée des partenaires entreprises (les étudiants à l'étranger seront auditionnés à distance)
  • Publication de la liste des candidats admis, chaque admis devra confirmer son inscription
  • Journée Alternance ou "comment décrocher son contrat en alternance" le 25 mai

De Mai à Août 2018

  • Signer un contrat avec une entreprise

Septembre 2018

  • Rentré et inscription définitive. Seront inscrits définitivement, les admis, ayant obtenu le diplôme requis et ayant signé un contrat avec une entreprise en France, dans la limite des places disponibles.

Poursuite d'études

Poursuite d'études

Partenariat avec l'Institut d’Études Politiques de Rennes (IEP Rennes)


L'ENSIBS offre l'opportunité aux apprentis-ingénieurs en Cyberdéfense de préparer un double diplôme et d'obtenir le Master Sécurité et Défense, Intelligence Stratégique, enseigné à l'IEP de Rennes

 

Plus d'info sur le site de SciencesPo Rennes

Débouchés et métiers visés

Insertion professionnelle

Les secteurs d'activité visés par cette nouvelle spécialité sont principalement ceux des Opérateurs d'Infrastructures Vitales français suivants :

  • Etat, Défense, Banques et Finances, Opérateurs Internet et telécom, Energie (EDF, nucléaire, pétrole), Espace, Santé, Transport (routier, portuaire, aérien), Automobile, Aéronautique, Electronique.....


Les secteurs d'activités suivants sont aussi concernés par cette formation :

  • Entreprises industrielles ou sociétés de services qui réalisent, maintiennent et supervisent les infrastructures des Opérateurs d'Infrastructures Vitales, comme : Alcatel Lucent, Thales, EADS, Orange, Cap Gemini, Atos, Sopra, Airbus Defence and Space, Areva,...
  • Toutes entreprises industrielles ou de services, PME dont le système d'information est ouvert sur l'Internet.

Métiers visés

Les principaux métiers accessibles par l'ingénieur diplômé sont :

  • Ingénieur expert en cybersécurité - cyberdéfense
  • Ingénieur « cyber architecte »
  • Manageur d'un centre opérationnel de cybersécurité
  • Chef de projet en management de la sécurité


Mais également :

Chef de projet sécurité, Auditeur technique ou organisationnel, Ingénieur R&D en sécurité, Ingénieur sécurité des systèmes, Développeur et intégrateur de sécurité de produits COTS, Evaluateur sécurité, Ingénieur qualification sécurité, Superviseur sécurité, Consultant gouvernance, risque et conformité  en sécurité, Conseil en cybersécurité, Architecte cybersécurité, Chef de produit sécurité, Manageur sécurité, Responsable d'un centre opérationnel de cybersécurité, Responsable SOC, Enseignement et recherche, Ingénieur technico commercial...

 

+ de métiers